Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

13 articles avec des films

Cessez le feu

Publié le par Katell d'Ys

Encore un film vu au ciné récemment et que j'ai bien aimé. Notamment pour le jeu des acteurs et la découverte de Céline Sallette que je ne connaissais pas.

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

Aurore

Publié le par Katell d'Ys

Une bonne comédie sans prétention mais on passe un bon moment.

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

Des clics de conscience

Publié le par Katell d'Ys

 

http://www.allocine.fr › ... › Films Documentaire › Des Clics de Conscience

D'habitude, je ne poste jamais un film que je n'ai pas vu. Mais celui-ci m'a interpellé à cause des évènements actuels et de la pétition que j'ai signé hier soir ou plutôt de bonne heure ce matin, (insomnie quand tu nous tiens ) en me demandant si cela allait pouvoir vraiment servir à quelque chose et... il semblerait que oui !

Je pense qu'il est donc important de profiter de cette opportunité d'influence (même infime) afin d'essayer de changer le cours de nos vies lorsque nous savons pertinemment que nous pouvons tenter, grâce à nos libertés de penser, d'améliorer le cours des choses.

Et surtout, si cela nous paraît illusoire...

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

Lion

Publié le par Katell d'Ys

Lion : je viens de le voir au cinéma cet après-midi.

C'est l'histoire incroyable d'un enfant de 5 ans perdu dans Calcutta qui va se retrouver livré à lui-même durant deux mois pour finir par être recueilli dans un orphelinat et ensuite être adopté par un couple Australien.

20 ans plus tard, il va vouloir retrouver ses racines...

Très émouvant.

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

Frantz

Publié le par Katell d'Ys

Après-midi cinéma avec le dernier film de François Ozon : Frantz

Magnifique du début jusqu'à la fin...

 



En 1919, dans le cimetière de sa petite ville allemande, sur la tombe de son fiancé, mort au combat quelques mois auparavant, elle découvre des fleurs. Et un homme en pleurs. Anna ne savait pas que Frantz avait eu un ami français, avant la guerre. Un complice. Presque un frère... Les parents du mort repoussent, d'abord, ce jeune homme dont la vie même ajoute à leur chagrin. Mais Adrien est touchant, si triste... Il évoque avec tant de flamme sa vie avec Frantz, à Paris — leurs fréquentes visites au Louvre devant les toiles de Manet, leurs virées joyeuses dans des cabarets enfumés, les leçons de violon qu'Adrien, déjà engagé dans l'Orches­tre de Paris, donnait à son pote débutant —, qu'ils en redemandent : « N'ayez pas peur de nous rendre heureux », supplie la mère de Frantz en s'adressant à ce Français tombé du ciel. Anna, elle-même, sent, pour la première fois ­depuis longtemps, la vie s'infiltrer, avec ses sourires possibles, ses rêves permis, ses espoirs annoncés.... Mais, un soir, dans le même cimetière où il l'avait rencontrée, Adrien s'explique. Et, dès le lendemain, il fuit. Alors, comme il était venu à elle, Anna part le retrouver. En France...

Le film — très librement inspiré d'un drame peu connu d'Ernst Lubitsch, Broken Lullaby — repose sur deux périples inachevés. Deux rêves fous qui ne peuvent que finir mal. Celui d'Adrien est illusoire, puisqu'il cherche à changer le passé à toute force. Celui d'Anna est dérisoire — l'avenir qu'elle s'invente ne peut évidemment échapper à la désillusion — mais au moins la flamme qui l'anime embrase son destin. Le grand personnage du film, c'est elle, bien sûr, et non celui qui se révèle, en définitive, prêt à l'oubli et même à un mariage dont il n'a pas envie, mais qu'il accepte pour rassurer une maman possessive. Anna, elle (une jeune actrice, Paula Beer, l'interprète avec un élan permanent) s'éveille, s'anime, se révèle, s'accepte. Elle est ce qu'Adrien (Pierre Niney, parfait lui aussi) ne sera jamais.

Pierre Murat

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

La tortue rouge

Publié le par Katell d'Ys

La tortue rouge

J'ai vu dimanche soir : "La tortue rouge".

Film d'animation magnifique. Magie du scénario, des dessins, des couleurs...

Le cycle de la vie d'un homme dans une nature à la fois accueillante et parfois rétive.

L'homme est sans nom, il n'y a pas non plus de dialogue et nul besoin !

A revoir...

La tortue rouge

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

En Mai fais ce qu'il te plait...

Publié le par Katell d'Ys

En Mai fais ce qu'il te plait...

Hier après-midi, je suis allée voir : "En Mai fais ce qu'il te plait" de Christian Carion, avec ma Tante Mado.

Décidément, les époques se ressemblent... J'ai beaucoup aimé ce film parce-qu'il montre beaucoup de beaux sentiments humains en dehors des atrocités de la guerre.

Et en plus, l'émouvante B.O. d'Ennio Morricone.

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

Ida

Publié le par Katell d'Ys

Ida

Cet après-midi j'ai vu "Ida", film polonais de Pawel Pawlikowski. La Pologne des années 60 avec les spectres de la dernière guerre.

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

Le sel de la terre

Publié le par Katell d'Ys

Le sel de la terre

J'ai vu ce film de Wim Wenders qui a réalisé ce documentaire avec Juliano Ribeiro Salgado, le fils de Sebastiano Salgado, l'un des plus grands photographes du XXème siècle et auquel ce bel hommage est consacré.

Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado retracent l'histoire de Sebastiano, depuis son enfance au Brésil jusqu'à son dernier projet colossal, Genesis. Parcourant l'itinéraire artistique de ce témoin de la civilisation, le film détaille son oeuvre saisissante. Photographiant les guerres, la famine, l'exode, les paysages grandioses et les territoires vierges de nombreux endroits sur notre planète.

Devant ces célèbres tirages en noir et blanc, j'ai souvent été submergée par l'émotion, tant par les atrocités dévoilées de l'humanité, que par la splendeur du monde.

Un tel document ne peut laisser indifférent, pour une multitude de raisons...

Le sel de la terre

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

Voyage en eaux troubles

Publié le par Katell d'Ys

Voyage en eaux troubles

Récit initiatique bouleversant, où la vie, l'amour et la mort cohabitent intimement.

L'histoire se passe sur l'île d'Amani, sur cette terre où les insulaires vénèrent la nature comme une divinité...

J'ai beaucoup aimé ce film de Naomi Kawase.

Publié dans Des films

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>