Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

20 articles avec des livres

L comme Lola

Publié le par Katell d'Ys

Londres 1967 : Lola Bensky, jeune journaliste pour le magazine australien Rock-Out, n' a que 19 ans quand elle se retrouve au coeur de la scène musicale la plus excitante du moment !
Sans diplôme mais douée, trop grosse et toujours au régime, trop sage pour les sixties, quelles questions cette drôle de fille qui ne connaît rien au rock, n' a jamais étudié le journalisme et dont le seul bagage et pas des moindres est d' être l' enfant de deux survivants d' Auschwitz, va-t-elle bien pouvoir poser à ces rock stars en devenir ?
Armée de son magnétophone et tartinée de fond de teint, Lola observe, écoute, écrit. À Londres, elle parle bigoudis avec Jimi Hendrix et sexe avec Mick Jagger. À Monterey, elle échange avec Mama Cass sur leurs régimes respectifs et aborde l' amour entre filles, la drogue et l' alcool avec Janis Joplin. Un jour, elle prête même ses faux-cils à Cher...
Subtiles, drôles, personnelles, les questions s' enchaînent, dévoilant des portraits inattendus de ces dieux du rock, mais révélant surtout la quête identitaire que Lola mène inconsciemment. Épouse, mère, auteure reconnue, Lola Bensky continue à s' interroger sur ce qui fait la force d'un être humain.

 

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

La chaise numéro 14

Publié le par Katell d'Ys

Résultat de recherche d'images pour "la chaise numero 14 juhel"

À la fin de la seconde guerre mondiale, à Saint-Brieuc, la jeune Maria Salaun est tondue par son ami d'enfance, Antoine, pour avoir vécu une histoire d'amour avec un officier allemand. Le commando de maquisards, débarquant dans une Jeep de l'armée américaine, impose à la jeune fille l'humiliation publique, en l'asseyant sur une chaise de bistrot, dans la cour de l'auberge de son père, devant la foule friande de spectacle.
Maria n'oppose aucune résistance, sauf celle de se présenter devant eux pieds nus, dans une robe de mousseline blanche, sa flamboyante chevelure rousse déployée. Sans pleurer ni baisser les yeux, elle se laisse tondre. Mais la honte va bientôt passer dans l'autre camp. Six noms sont sur sa liste...

Encore un livre que j'ai beaucoup aimé. Un plaidoyer contre la guerre.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

American Darling

Publié le par Katell d'Ys

Résultat de recherche d'images pour "american darling"

A cinquante-neuf ans, Hannah Musgrave fait retour sur son itinéraire de jeune Américaine issue de la bourgeoisie aisée de gauche que les péripéties de son engagement révolutionnaire avaient conduite, au début des années 1970, à se "planquer" en Afrique.
Ayant tenté sa chance au Liberia, la jeune femme a travaillé dans un laboratoire où les chimpanzés servaient de cobayes à des expériences sur le virus de l'hépatite, pour le compte de sociétés pharmaceutiques américaines. Très vite, elle a rencontré puis épousé le Dr Woodrow Sundiata, bureaucrate local appartenant à une tribu puissante et promis à une brillante carrière politique. Quelques années plus tard, elle est brusquement rentrée en Amérique, laissant là leurs trois enfants, fuyant la guerre civile qui enflammait le pays.
Au moment où commence ce livre, Hannah quitte sa ferme "écologique" des Adirondacks, car ce passé sans épilogue la pousse à retourner en Afrique...

J'ai lu ce livre presque en "apnée" tant l'histoire est captivante...
 

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

La Dame en blanc

Publié le par Katell d'Ys

J'ai lu ce livre de Wilkie Collins, auteur que je ne connaissais absolument pas mais que j'ai découvert avec beaucoup d'intérêt.

Du suspens, dans ce roman qui nous empêcherait presque de dormir tant l'on a envie de découvrir "le secret" !

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

Chanson douce

Publié le par Katell d'Ys

Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d'un cabinet d'avocats, le couple se met à la recherche d'une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l'affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu'au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c'est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l'amour et de l'éducation, des rapports de domination et d'argent, des préjugés de classe ou de culture. Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

Louise et Léon

Publié le par Katell d'Ys

Léon et Louise n’ont pas vingt ans lorsqu’ils se rencontrent dans un petit village français vers la fin de la Première Guerre mondiale. Connus, reconnus, perdus de vue, séparés par les hasards de l’Histoire et les vents contraires du destin, les deux jeunes gens ne s’oublieront jamais...

 

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

Lila K

Publié le par Katell d'Ys

La ballade de Lila K, c’est d’abord une voix : celle d’une jeune femme sensible et caustique, fragile et volontaire, qui raconte son histoire depuis le jour où des hommes en noir l’ont brutalement arrachée à sa mère, et conduite dans un Centre, mi-pensionnat mi-prison, où on l’a prise en charge.
Surdouée, asociale, polytraumatisée, Lila a tout oublié de sa vie antérieure. Elle n’a qu’une obsession : retrouver sa mère, et sa mémoire perdue. Commence alors pour elle un chaotique apprentissage, au sein d’un univers étrangement décalé, où la sécurité semble désormais totalement assurée, mais où les livres n’ont plus droit de cité.

Au cours d’une enquête qui la mènera en marge de la légalité, Lila découvrira peu à peu son passé, et apprendra enfin ce qu’est devenue sa mère. Sa trajectoire croisera celle de nombreux personnages, parmi lesquels un maître érudit et provocateur, un éducateur aussi conventionnel que dévoué, une violoncelliste neurasthénique en mal d’enfant, une concierge vipérine, un jeune homme défiguré, un mystérieux bibliophile, un chat multicolore...

Roman d’initiation où le suspense se mêle à une troublante histoire d’amour, La ballade de Lila K est aussi un livre qui s’interroge sur les évolutions et possibles dérives de notre société.

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

Imaqa

Publié le par Katell d'Ys

Martin, instituteur danois de trente-huit ans qui ressent un vide dans son existence, demande sa mutation dans la province la plus septentrionale du Danemark, le Groenland. Il prend ses fonctions dans un hameau de cent cinquante âmes: Nunaqarfik, à plus de cinq cents kilomètres au nord du cercle polaire.
Armé de ses bonnes intentions, encombré de sa mauvaise conscience coloniale et de ses idées préconçues, Martin découvre une communauté solidaire, dont la vie s'organise en fonction de la nature environnante - et pas malgré elle. Au fil des mois qui passent et des rencontres, dans une société où le rire est érigé en remède suprême contre la peur ou la tristesse, il apprend à apprécier ce qui est, sans se soucier de ce qui aurait pu être, et trouve ce à quoi il aspirait : l'aventure, l'immensité, l'harmonie, l'amour.
Roman chaleureux et humaniste, qui dénonce notamment les ravages de la colonisation du Groenland par le Danemark, Imaqa est un hymne à la tolérance et à la douceur, porté par un humour irrésistible.

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

Meursault, contre-enquête

Publié le par Katell d'Ys

Meursault, contre-enquête

Superbe écriture, très beau livre...

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

La faim

Publié le par Katell d'Ys

La faim

J'ai terminé la dernière phrase de ce livre avant le week-end dernier : 774 pages !

Très bon livre, remarquablement documenté sur le sujet. Ce n'est pas un roman mais l'effroyable réalité de notre monde.

La nationalité est une réduction de l'humanité : une légitimation d'un certain égoïsme. Si l'on admet qu'on doit être plus solidaire envers le groupe de ceux qui ont le même passeport que soi, on accepte le principe d'exclusion...

Martin Caparros

Nous ne trouvons plus logique qu'un homme répondant à certains critères puisse appartenir à un autre homme. Mais nous trouvons encore logique qu'un homme répondant à certains critères - en bref, ne possédant pas suffisamment de biens- travaille pour d'autres individus qui gagneront de l'argent grâce à ce travail...

Martin Caparros

Parvenir à la faim zéro, à un monde sans dénutris serait un grand bond de civilisation... Une idée trop simple, me dira t-on...

Martin Caparros

Publié dans Des livres

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>